Le concours « Civisme et Défense » est destiné à récompenser la meilleure réalisation de citoyenneté mettant en valeur le lien entre la société et la Défense. Les principaux domaines concernés sont :

  • les actions concrètes favorisant le lien entre la nation et ses armées,
  • l’information et l’enseignement de Défense,
  • les actions à caractère social et humanitaire en lien avec la Défense,
  • le travail sur l’histoire et la mémoire,

. le centenaire de la Première Guerre mondiale,

. la littérature militaire ou liée à la défense et à la sécurité.

 

Règlement du Trophée Civisme et Défense 2017

 

Article 1

Ce concours se déroule à l’initiative de CiDAN, en collaboration avec le Ministère de la Défense, le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, la Commission Armées – Jeunesse, l’Association des Maires de France, la Fédération Maginot, l’Ordre National du Mérite.

 

Article 2

Ce concours est ouvert aux établissements scolaires et universitaires, aux unités et organismes militaires, aux services de police et de gendarmerie, aux pompiers civils et militaires, aux collectivités locales, aux associations, ainsi qu’aux entreprises.

Sont exclues toutes les activités qui relèvent directement de la mission d’un organisme public.

 

Article 3

Le déroulement s’effectue à deux niveaux :

– d’abord une sélection au niveau régional par CiDAN, lorsque cela est possible,

– puis au niveau national.

 

Article 4

Les Départements et Territoires d’Outre-Mer, les départements sans délégués CiDAN, les structures françaises à l’étranger, sont rattachés à Paris.

 

Article 5

Les autorités militaires départementales (Terre, Air, Mer, Gendarmerie), les délégués départementaux et régionaux de CiDAN, les officiers conseils, les centres de recrutement et les associations, sont chargés de susciter les candidatures dans leur département ou leur région.

 

Article 6

Les candidats au concours doivent établir un dossier, de dix pages maximum, comprenant :

– une présentation des organismes impliqués, civils ou militaires ;

– un exposé détaillé de la réalisation. En annexe, on peut rajouter des articles de presse, CV, photos des intéressés… ;

– une présentation du nombre et de la qualité du personnel impliqué,

– une présentation des moyens mis en œuvre,

– l’évaluation et la validation des résultats enregistrés. Les données chiffrées et bilans concrets sont particulièrement utiles ;

– une fiche de synthèse dûment remplie.

Les dossiers seront adressés prioritairement aux délégués départementaux et/ou régionaux de CiDAN, à défaut à la direction générale de CiDAN par courriel et courrier postal.

 

Article 7

La sélection nationale est faite à Paris. Le jury national est notamment composé :

– d’une haute personnalité de l’Education Nationale, (recteur ou inspecteur général), président du jury,

– du Président du conseil d’administration de la Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale,

– d’un représentant du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche,

– du Sous-Directeur de la Mémoire du Patrimoine et des Archives, ou de son représentant,

– du Président de CiDAN,

– du Président de la Commission Armées – Jeunesse ou de son représentant,

– du Président de l’Association des Villes Marraines ou de son représentant,

– du Président de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre ou de son représentant,

– du Président de l’Association des membres de l’Ordre National du Mérite ou de son représentant.

– du Président de la Fédération Nationale des Combattants Volontaires ou de son représentant,

– du Président de l’Union des Blessés de la Face et de la Tête (« Gueules Cassées ») ou de son représentant,

– du Délégué Général de l’Union IHEDN ,

– du Président de l’Association des Professeurs d’Histoire et Géographie – APHG, ou de son représentant

– du Président du Souvenir Français ou de son représentant,

– du Président de la Fédération Maginot ou de son représentant,

– du Délégué Ministériel à l’Egalité des Chances,

– d’un représentant de l’ECPAD.

 

Article 8

Le jury établit un palmarès composé du lauréat du Trophée Civisme et Défense et éventuellement de deuxième et troisième prix, accessits et mention spéciale.

Le Trophée est remis lors d’une cérémonie officielle, présidée par Président du Sénat au Palais du Luxembourg ou de l’Assemblée nationale au Palais Bourbon.

 

Article 9

Le déroulement du concours fait l’objet d’un calendrier prévisionnel.

 

Article 10

Le Trophée est remis en jeu chaque année. Le lauréat est déclaré hors concours pour une période de trois ans.

 

Article 11

Les organisateurs se réservent le droit d’écourter, de modifier, de reporter ou d’annuler le présent concours si les circonstances l’exigent.

 

Article 12

Les délibérations du jury sont secrètes, ne sont pas publiées et sont sans appel. Les concurrents, dès lors qu’ils participent au concours, s’engagent à se soumettre au présent règlement et aux décisions du jury.

 

Article 13

Sauf refus écrit de leur part, les participants autorisent par avance les organisateurs, CiDAN et ses partenaires, à utiliser leurs noms et leurs photographies, pour trois années, pour le monde entier, notamment compte tenu de la nature intrinsèquement internationale d’Internet, sur tous les supports suivants : presse écrite et audiovisuelle, affiches, dépliants, livres, lettres électroniques, CD-Rom, CD-I, DVD, Internet, Intranet, films, exposés, conférences. Ces photographies serviront à promouvoir l’image de l’association CiDAN et de ses partenaires. Cette cession de droits est réalisée à titre gracieux et à des fins non commerciales.

 

Article 14

L’adresse des organisateurs du Trophée est :

Civisme Défense Armée Nation (CiDAN)

Caserne Artois – 9 ter rue Edouard Lefebvre – 78000 Versailles –

Courriel : trophee@cidan.org Site Internet : www.cidan.org

 

Fiche de candidature à renvoyer avant le 3 avril 2017 par Internet à trophee@cidan.org :

à télécharger ici

 


Circulaire n° 2016 en attente de publication ,adressée aux rectrices et recteurs d’académie; aux vice-rectrices et vice-recteurs ; aux présidentes et présidents, directrices et directeurs d’établissement d’enseignement supérieur ;aux inspectrices et inspecteurs d’académie-directrices et directeurs académiques des services de l’éducation nationale ; aux chefs d’établissement ; aux directrices et directeurs d’école<